Today: 22.Jan.2020
John Shanahan

John Shanahan

Michel Gay: La réalité aujourd'hui, c'est 69 réacteurs nucléaires en construction dans le monde, tandis que 439 autres en activité représentent une puissance électrique de 378 GW , soit trois fois la puissance électrique totale installée en France qui est d'environ 125 GW . Le secteur de l'énergie nucléaire représente la troisième industrie nationale française.

Michel Gay: La France est championne du monde de la propreté.. pour les voitures électriques selon une étude de l'agence anglaise Bloomberg. La pollution des voitures électriques est inférieure à celle des voitures à essence ou diesel mais elle dépend grandement de la production d'électricité du pays où la batterie est rechargée. Une production avec une faible émission de carbone, comme pour les énergies renouvelables et nucléaire, réduit considérablement la pollution atmosphérique.

Michel Gay: Regardons d'un peu plus près ce jugement "sans appel" qui nécessite d'être nuancé: Les aspects économiques, Les risques, La corruption, La pollution, La dépendance de l’étranger, Une industrie non adaptée à un monde qui change, La délocalisation des emplois. Lorsque des comparaisons objectives et des présentations transparentes seront disponibles, alors, comme pour le nucléaire régit par les principes de la loi « Transparence et sureté nucléaire », ce sera clair, aussi, pour les énergies renouvelables.

Bruno Comby, President of Environmentalists for Nuclear: The subject of nuclear waste is often discussed in public debates on energy, and is used by some environmental groups to oppose nuclear energy. Such opposition is not backed by any solid scientific facts. This article proposes a new insight, from an environmental perspective, on the nuclear waste issue. Nuclear waste has undeniable environmental benefits: it is produced in relatively small amounts. It is not disposed of in the open and is almost totally confined. It is very easy to ensure protection from identified sources of radiation. Unlike with other highly toxic stable chemical and industrial waste matter, the toxicity of reprocessed radioactive waste decreases very rapidly in an exponential manner with time, returning to the natural level of radioactivity of the original ore after only 5000 years. Safe, simple and efficient solutions exist to make nuclear waste inert by vitrification and to isolate the waste from the biosphere until it is no longer toxic.